bannière

Dictionnaire du go

Ce dictionnaire s'inspire de multiples sources dont le dictionnaire du go de Daniel Dheaud, le glossaire du go de Jérôme Hubert et le jargon du go de François Mizessyn.

Recherche parmi 688 définitions

A B C D E F G H I J K M N O P R S T U W Y Z
Mot(s) contenant :

Les termes de ce dictionnaire sont toujours donnés en japonais (éventuellement accompagnés de l'écriture en kanji et/ou en kana) et sont souvent accompagnés de leurs équivalents en : chinois coréen français anglais

Pour la romanisation du japonais on utilise le système Hepburn, pour le chinois on utilise le pinyin, et pour le coréen le système publié sur le site du ministère de la culture, du sport et du tourisme coréen : http://www.mcst.go.kr/english/koreaInfo/language/romanization.jsp (a priori, il s'agit du système dit de romanisation révisée, même si on observe quelques différences avec d'autres sources présentant ce système, notamment sur la transcription du ㅅ (s) et du ㅆ (double s) quand ils sont en position finale).

Exemple :

围棋 바둑
Go wéi qí baduk go go
Nom donné au jeu le plus intéressant du monde. Littéralement, en chinois, signifie "jeu de l'encerclement".

Il convient de noter qu'au japon, le jeu de go se dit igo, go n'étant qu'une abréviation.

En chinois, la transcription la plus courante est "weiqi". Une autre transcription, "weichi", est assez courante elle-aussi.

Il existe plusieurs systèmes de romanisation (transcription en alphabet latin) du coréen. On rencontre le plus souvent les transcriptions "baduk" ou "paduk", et parfois "badug".

Références :